Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 août 2011 6 20 /08 /août /2011 09:00

Durant la formation (hyper-complète, vous l’aurez compris) du jeune enseignant candide, il y a quelques heures de cours à effectuer dans un établissement d’un autre type que le sien. Le mien était un collège de « campagne » (oh ben si, on peut le dire : quand les élèves discutent tracteurs et moissonneuse durant les récrés, ça sent plutôt la pâquerette que le pot d’échappement), il était donc tout à fait attendu que j’aille exercer mes talents dans un lycée en centre ville. Pour ne pas se sentir trop dépaysé (oh regarde, les élèves sont plus grands que moi !), l’enseignant candide exilé au lycée se retrouve en binôme (la mienne s’appelait Aurélie) et est encadré par un tuteur, pour moi ce sera une tutrice.

 

            Premier contact, un froid matin de novembre, après avoir bien galéré pour se garer entre une dépanneuse et un camion chargé de décoration de Noël, nous voilà devant la porte dudit lycée. Aurélie et moi passons la 1ère porte et nous voici dans un « sas » où une charmante gardienne des lieux nous accueille : « Bonjour jeunes gens ! Vous vous êtes trompé ! L’entrée des élèves se trouve de l’autre côté du bâtiment ! ». Il y a encore une fois erreur (déjà ICI) sur la personne. Nous faisons vraiment jeune, prennons-le comme un compliment ! Evidemment le bâtiment dédié aux sciences se trouve de l’autre côté du lycée…au 4ème étage sans ascenseur. Arrivé au sommet je mis à peu près une demi-heure 5 minutes à reprendre mon souffle. Nous somme ponctuels, il est pile 10 heures et notre tutrice arriva vers ….euh…. 10h40. (Bon ça peut arriver à tout le monde, surtout quand on est en vélo dans un tram bloqué par la neige) Une fois les présentations faites dans la magnifique salle des profs de sciences (décorée ambiance débarras/chalet en bois), nous apprenons qu’avant de faire cours, nous allons d’abord devoir assister à un gros paquet d’heures de cours dans un but unique d’observation…Youpi…après avoir enfin obtenu le CAPES, nous nous retrouvons derrière une table, assis, à écouter…un collègue…

 

            Mi-décembre, première heure (enfin, une séance de 2 heures plutôt) d’observation.

Classe observée : une terminale S, 35 élèves.

Décor : une salle avec une marche, en plein milieu, qui surélève la moitié du fond de la classe. On nous place au fond de la classe, vue sur toute la classe.

 

http://www.sdm-protect.com/images_produits/4320151.jpg


Passé le premier quart d’heure à s’extasier sur notre tutrice (« Wouah, elle explique troooooooop bien », « Comme elle gère », « Ah t’as vu, elle tombe même pas à cause de la marche »), on fini vite par s’ennuyer ferme. La radioactivité, c’est très intéressant mais nous ne voyons pas ce que nous pourrions apprendre de nouveau…surtout au niveau Terminale S. Nous commençons alors une analyse sociologique des élèves, que l’on complètera à l’interclasse.

Driiiiiing ! C’est la pause ! Tout comme les élèves, on je prends mon goûter et nous laissons trainer nos oreilles… on comprend tout de suite que contrairement à nos collégiens, les élèves savent pourquoi ils sont là : pour entrer en prépa (la majeure partie), pour entrer en médecine (c’est admirable, bon courage), tenter un BTS (2 élèves seulement) ou encore pour dessiner et redoubler…encore. Ah ça change de nos élèves qui ne travaillent que pour leurs parents (et leur prof, en 6ème) ou pour leur moto (en 3ème)….quoique….non, pas besoin de bosser puisque la moto en question est déjà dans le garage ! C’est sûr que les cours sont BEAUCOUP plus calmes qu’au collège : y’en a pas un qui discute, personne ne pique la colle de personne….quel ennui finalement... !

 

            Arrive alors mon tour de faire cours aux futurs ingénieurs ! La préparation du cours prend alors au moins une semaine…pour 2 heures de cours. Le jour J, aucune des expériences présentées ne fonctionne, je tente alors de rattraper le coup en rendent le cours interactif en appliquant ma « méthode » collège (interroger les élèves, les faire participer, varier les médias, bref rendre le cours vivant et pas ennuyeux…pour moi comme pour eux). Bon ben……ça a plu aux élèves (« On a tout compris, il allait moins vite que vous, le jeune prof ! » héhé !) pas à la maitresse des lieux. On s’en fiche ? Non, non puisqu’après les 2 heures de cours (à la fois ennuyeuses, et, mine de rien, assez éprouvantes) s’en suit un débriefing rapide d’une heure et demie. Et là c’est parti, on refait le cours de A à Z, on (la « tutrice ») traque la moindre faute, on critique, on critique, on félicite (pas trop hein, après on s’habitue, c’est pas bien), on critique….mais hé !! Un tuteur n’est pas censé donner des conseils ? (ah…on me signale dans l’oreillette que non pas cette fois, pas d’bol !).

 

La phrase du jour : « Tu es allé trop lentement ! On s’en fiche si l’élève n’a rien compris ! T’as pas l’temps de lui réexpliquer ! Faut que tu avances, tu comprends !! »

 

Non, je n’ai pas compris ! J’avais cru que le boulot du prof était de faire comprendre les notions abordées aux élèves, sinon, autant leur réciter le bouquin de classe.

 

Là n’est pas le plus dramatique pour nous dans l’histoire, le summum arrive.

 

Nous devons ensuite animer une séance de travaux pratiques. Parlons de celle de ma binôme Aurélie. Elle a reçu le sujet 3 semaines avant le jour J. En enseignante sérieuse, Aurélie a préparé longuement sa séance, pour être sure de ne pas passer à côté des notions importantes, elle va donc voir notre « tutrice » afin d’avoir son avis. La « tutrice », dans sa grande bonté du jour, lui donne sa feuille de travaux pratiques pour lui montrer ce qui est faisable sur le sujet donné.  Aurélie corrige quelques lignes sur son travail jusqu’à ce qu’elle reçoit un mail de notre tutrice qui lui donne l’autorisation de prendre SA version (celle de notre « tutrice », donc). Aurélie avait donc travaillé pour rien. La confiance règne. Arrive le jour de la séance de travaux pratiques et parmi les critiques, Aurélie eut la joie d’entendre :

 

« Non mais tu te rends compte ?! Tu as pris MA séance, tu n’as même pas changé la mise en page ! A part changer la police et la taille des caractères, tu n’as rien fait ! »

 

http://s1.e-monsite.com/2009/08/23/11/83244201copie-interdite-jpg.jpg

Je rentre au collège !

Partager cet article

Repost0

commentaires