Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 novembre 2012 6 03 /11 /novembre /2012 10:00

 

Voilà déjà un bon moment que je ne vous avais pas fait passer de l’autre côté du bureau : la période de la rentrée à maintenant était assez chargée (oui lecteur-non-prof, je suis encore/déjà/tout le temps en vacances !).

 

 

Cette année j’ai une nouvelle casquette (Non. Pas une « snapback », la casquette à visière plate sinon-t’es-trop-un-bolosse avec vignette dorée, comme mes élèves) : celle de professeur principal (PP). Ne croyez pas (comme certains membres de ma famille) que c’est une promotion. C’est mieux que ça : c’est une diversification du métier. Je vous avais déjà parlé de la polyvalence dans le métier de prof, eh bien là on y retourne.

 

 

http://www.bullssnapbacks.com/upfile/20110618/Vintage-Knicks-Throwback-Snap-Back-by-Mitchell-&-Ness68966.jpg

 

J’étais déjà prof de politesse, animateur-prof d’origami en fin d’année scolaire, eh bien maintenant je suis devenu d’un coup d’un seul facteur-banquier/comptable-presque huissier-représentant/commercial et Père Fouettard alors qu’au départ, il y 3-4 ans je n’étais que prof un-peu-Jamy-sans-Fred-ni-maquettes (comprenez prof de physique-chimie).

 

 

 

Etre prof principal, ça commence le jour de la rentrée des élèves au moment de l’appel des élèves dans la cour par le Grand ou Petit Chef :

 

« J’appelle maintenant la classe de 4ème Harry Potter (ne riez pas, ça existe…bon, pas encore dans mon collège) avec pour professeur principal Monsieur DeLAutreCôtéDuBureau. »

 

Moment de gêne intense où TOUS les élèves présents dans la cour et leurs parents/grands-parents venus pour l’occasion se retournent vers moi. (« Coucou tout le monde, voilà, voilà, c’est bien moi !» Sourire bête et gêné). Quelques chuchotements.

 

Petit Chef appelle un à un les élèves qui sont « trop contentes d’être avec toi » ou « trop deg’ » parce que la classe est déjà« pourrie ».

 

Eh oh pour le moment vous n’êtes que 5 dans la classe alors hein !

 

 

En route vers la salle de classe pour annoncer le noms des profs de la classe (le tout ponctué de « noooon pas lui/elle ! »), distribuer des livres, distribuer le carnet de correspondance (très important : il marque le moment à partir duquel je peux donner des punitions) et un petit papier (1er pas vers la fonction de facteur) qui explique le fonctionnement du « foyer des élèves » (1er pas vers la fonction de commercial).

 

 

Point explication : pour faire simple, au début de l’année, chaque élève donne une dizaine d’euros qui vont dans une cagnotte qui servira ensuite à payer les sorties scolaires. Autrement dit plus il y a d’élèves « donateurs », plus la partie à payer pour chaque sortie sera faible. Et c’est au prof principal (moi !) d’encourager les élèves à donner des sous-sous.

 

 

Une (puis 2, 3, 4, 5) semaine après c’est au prof principal (…….moi ! C’est bien vous suivez !) de récolter les sous-sous et donc de tenir une comptabilité pour savoir qui a donné, comment a-t-il payé (chèque ou espèces…on ne prend pas encore la carte bancaire, ni les tickets restaurant).

Pour gagner encore plus de sous pour la cagnotte du foyer des élèves, diverses actions sont entreprises par le collège : vente de la photo de classe, vente de bulbes (on ne rigole pas, il y en a un catalogue plein. N’oubliez pas que j’enseigne en zone rurale). Les dernière choses qui m ‘ont été données de vendre sont des chocolats pour Noël (oui, il faut s’y prendre en avance…..on concurrence les supermarchés maintenant. Pour passer commande, laissez vos coordonnées en « commentaire »). Au fond, c’est assez drôle de distribuer des catalogues de bulbes ou de chocolats aux élèves et de jouer (à nouveau) au « marchand ».

 

 

Ce que j’aime moins dans ces opérations « vente de trucs-trucs » c’est courir après les mauvais payeurs. Ce sont d’ailleurs les mêmes élèves qui mettent un mois à faire signer un mot par leurs parents dans leur carnet de correspondance. C’est là que j’ai l’impression d’être un huissier qui rappelle sans cesse à chaque fois (c’est à dire une heure toutes les semaines) « Tu penses à payer ta photo de classe ! ».

 

Oui, ça paraît bizarre mais chez nous on donne d’abord la photo de classe à l’élève (dans une pochette avec le portait de l’enfant dans toutes les dimensions imaginables). Il la montre à ses parents et décident ensemble de ce qu’ils vont acheter (« Si on achète le portait A4, à qui on va le donner ? », « On prend combien de photos d’identité ? »). Une fois leur choix fait, l’élève rapporte (si tout va bien) les photos qu’il ne veut pas avec l’argent….sauf que l’élève qui fait ça spontanément est très peu répandu dans ma classe.

 

 

Ce système un peu complexe et beaucoup « à crédit » fait que pour le moment j’ai l’impression que le prof principal que je suis passe son temps à distribuer des papiers et à récolter de l’argent.

 

 

C’était en oubliant la fonction de Père Fouettard !

Lorsque tu es prof principal tous tes collègues ont « à te parler des 4èmes Harry Potter ». C’est pas que je suis devenu important, c’est juste que mes élèves sont très pénibles (et là je reste poli). Du coup, j’ai laissé tomber le plateau-TV (ne croyez pas que les profs ne font rien chez eux…..j’ai juste écrit ça pour faire plaisir aux « clichés ») pour passer mes soirées au collège à la rencontre les parents des mes 4èmes Harry Potter. (Voilà un très bon sujet d’article : les réunions parents-profs)

 

Voilà toutes mes casquettes. Je voulais un peu de nouveauté cette année. Je l’ai. Et encore, le facteur-banquier/comptable-presque huissier-représentant/commercial-Père Fouettard que je suis devenu n’a pas encore gouté au réunion parents-profs ni aux conseil de classe en tant que « prof principal ».

 

Sinon, quand j’ai un peu de temps, je fais cours. Mais ça c’est vraiment quand j’ai le temps.

 


Partager cet article

Repost0

commentaires

Julie 02/02/2013 00:13


Oh oui ! Qu'elle super article

Anna Parlons Passion 08/01/2013 12:17


Bonjour, 


 


Je cherche des profs passionnés et passionnants, exerçant en région parisienne, pour l'émission "Parlons Passion" sur France 5, le programme court dédié à l'enseignement. J'ai trouvé ton blog
marrant. Si ça t'intéresse, contacte moi sur parlonspassion@hotmail.fr !

pelotin 07/01/2013 15:14


Alors, alors ? la suite ;-)


bon courage !


après les fêtes c'est sympa aussi.....


Carole Médiatrice au Collège de Suresnes

Mlle Madame 03/12/2012 15:20


Mais c'est tellement ça! Et quand on a le temps on fait cours! J'ai hâte de découvrir tes réactions quand tu vivras les palpitants conseils de classes de la 4ème Harry Potter ^^ Dis c'est trop
tard pour commander des chocolats?

De l'autre côté du bureau 03/12/2012 20:25



Mais dis-donc tu t'y prends tard pour les chocolats. Ok, tu as une bonne excuse mais c'est encore plus tard que les élèves (qui ne sont jamais en avance).


Je vais bientôt les livrer d'ailleurs. Oui, un prof ça peut aussi être un Papa Noël parfois.



LRDNV 17/11/2012 19:33


Je plussois, ô joie d'être PP (ou pas ! ). On entend tjrs parler de sa classe, de bavards, chieurs, et autres réjouissances, on distribue en effet des tas de trucs visant à récolter des sous,
FSE, nous c'est Chocolat Leonidas, tarifs "promos" (ou pas vus les prix), la photo ici on en fait passer 2 exemplaires par classe, les élèves notent le numéro de photo qu'ils veulent
éventuellement prendre, pis les parents font un chèque ou donnent du liquide, au FSE, via le PP (moi :-)), qui retransmettra ensuite à ceux qui centralisent les commandes de tt le monde. Idem les
chocolats, qui doit sur un bon de commande vierge, tout récapituler et faire les totaux pour sa classe : le PP...


En effet, Dieu merci y'a quand même une prime !!!